Université de technologie de Troyes

ACTUALITÉS

Voir toute l'actualité

 

Contenu

Benoit PANICAUD
Benoit PANICAUD
Mots-clés: Micromécanique ; Endommagement ; Mécanique de l’oxydation à hautes températures ; Mesures par diffraction ; Grandes déformations ; Objectivité ; Métaux ; Modélisations physique et mécanique des matériaux ; Diffusion sous contraintes ; Traitements de surface ; Algèbre de Clifford

Téléphone : +33 (0)3 25 71 80 61
http://www.mecanique-brozer.org/fr/panicaudbenoit/

Expériences professionnelles et diplômes :

Depuis 2006: Maître de Conférences (section 60) à l’Université de Technologie de Troyes (UTT).

2006: Post–Doctorat au laboratoire Thermodynamique, propriétés Electriques, Contraintes, Structures aux Echelles Nanométriques (T.E.C.S.E.N.), à l’Université Aix – Marseille III.
Sujet d’étude: Etude par DRX et modélisation des contraintes dans les réseaux de lignes en Si – SiO2 (dispositifs de la microélectronique en partenariat avec ST microélectronique).

2005 - 2006: Professeur – Associé à l’EIGSI de La Rochelle.

2004 - 2005: Attaché Temporaire d’Enseignement et de Recherche (1/2 ATER) au Laboratoire d’Etudes des Matériaux en Milieux Agressifs (LEMMA), à l’Université de La Rochelle. 
Sujet d’étude: Influence d’un dépôt d’aluminium lors de l’oxydation à hautes températures d’un alliage de nickel – chrome ; Modélisation numérique des processus thermodynamiques d’interdiffusion.

2001 - 2004: Travail de doctorat au LEMMA (Université de La Rochelle). 
Sujet de thèse: Contraintes « de croissance » et cinétiques d’oxydation dans des couches d’oxydes thermiques de fer et de nickel ; Etude in – situ par Diffraction des Rayons X et modélisation.

2001 - 2004: Moniteur du CIES en physique, à l’Université de La Rochelle (64 heures éq. TD par an).

2001: Stage de DEA au LEMMA (Université de La Rochelle). 
Sujet d’étude: Etude de l’oxydation haute température du fer massif phosphaté ; corrélation entre la cinétique d’oxydation et l’analyse morphologique des différentes phases d’oxydes formés.
Mots-clés : oxydation et phosphatation du fer, ATG, DRX, cloquage, hématite, magnétite.

Liste des UV enseignées et responsabilités pédagogiques :

Depuis 2012: Responsabilité à l’UTT de l’UV Modélisation avancée des matériaux, niveau Master 2

Depuis 2010: Membre élu au Conseil des Etudes et de la Vie Universitaire (CEVU) de l’UTT

Depuis 2009: Co-responsabilité à l’UTT de l’UV Travail d’Investigation Technique et Scientifique (TITS), niveau Licence 1 et 2

Depuis 2009: Participation à la plate-forme numérique Mécagora, section Matériaux (pilotée par l’UTC)
 http://www.utc.fr/~special_m6_fr/

Depuis 2008: Responsabilité à l’UTT de la filière de formation Conception Mécanique Intégrée

Depuis 2008: Responsabilité à l’UTT de l’UV Choix des matériaux (MQ05), niveau Master 1

Depuis 2007: Responsabilité à l’UTT de l’UV Automatique et asservissement (EA01), niveau Licence 3

Présentation des domaines de recherche :

Mon travail de recherche s’articule autour de 3 axes principaux :

1. La micromécanique de l'endommagement. Cette endommagement concerne les matériaux métalliques massifs et donc est fortement couplé au comportement plastique de ces matériaux en grandes déformations (adaptés aux simulations des procédés de mise en forme). Pour cette thématique, les objectifs sont multiples. Tout d'abord, il s'agit de proposer une méthodologie permettant d'expérimenter à différentes échelles les champs mécaniques (essentiellement les déformations), pour en tirer des informations sur l'endommagement et ses mécanismes. Pour cela, plusieurs voies ont été explorées et notamment les techniques sélectives de mesures par diffraction (rayons X et neutrons). Ensuite, nous avons cherché à adapter une modélisation robuste du phénomène en accord avec les mesures expérimentales et les mécanismes identifiés.

2. La diffusion sous contraintes et son couplage inverse. La modélisation des traitements de surface (aluminisation, nitruration, SMAT, oxydation) est un enjeu important pour pouvoir maitriser la durée de vie des pièces de structure sous-jacente. Ces effets sont souvent couplés aux champs mécaniques (contraintes, déformations), ainsi qu’aux propriétés microstructurales des matériaux (tailles de grains…). A l’inverse l’effet de la diffusion sur les champs de contraintes sont également la clé de la tenue en service des pièces sous oxydation à hautes températures (chambre de combustion, aubes de turbines…). Les déformations de croissance dans les oxydes thermiques sont le pendant des phénomènes de relaxation viscoplastiques par fluage. Leur étude expérimentale (DRX, spectroscopie Raman) et leur modélisation temporelle comparée permettent une analyse inverse qui permet d’identifier les caractéristiques physico-mécaniques de ses systèmes.

3. La multi-dimensionnalité en mécanique. La représentation des grandeurs physiques se fait habituellement au moyen de l’outil tensoriel en 3D. D’une part, une exploration élargie des outils disponibles (algèbre de Clifford, biquaternions…) montre qu’il est possible d’adapter les problèmes mécaniques de façon plus synthétique offrant des possibilités nouvelles pour la résolution des problèmes. D’autre part, le problème de la représentation objective des grandes déformations appliquées notamment aux procédés de mise en forme peut trouver une solution dans le formalisme tensoriel en 4D (incluant le temps comme une coordonnée). Cette voie de recherche est actuellement investiguée pour évaluer les avantages numériques d’une telle approche.