Contenu

Etude expérimentale-numérique des contraintes internes

Mesure des contraintes internes dans un acier duplex (austéno-ferritique) par diffraction des neutrons en fonction de la contrainte macroscopique appliquée à l'éprouvette. A gauche : déformation élastique (donc contrainte) dans différents groupes de grains de la phase ferritique. A droite : idem pour la phase austénitique. On peut observer les différents stades du comportement : élasticité, plastification d'une seule phase, plastification des deux phases et endommagement d'une seule phase. En particulier, la chute de  contrainte observée dans certains grains de la phase ferritique est attribuée à l'endommagement. Cette diminution est compensée par une reprise de contrainte dans la phase austénitique. Les composantes de déformation élastique et de contrainte macroscopique sont celles parallèles à la direction de traction. Les indices de Miller indiquent les plans cristallographiques dont la normale est parallèle à la direction de traction. La contrainte macroscopique est corrigée des effets de la striction. Les expérimentations ont été effectuées à la source de neutrons ISIS (Collaboration Univ. AGH de Cracovie).

Evolution, en fonction de la contrainte macroscopique, des contraintes internes dans la phase ferritique d'un acier duplex austéno-ferritique. Les grains analysés sont ceux dont la normale aux plans {211} est parallèle à la direction de traction. Les triangles représentent les mesures effectuées par diffraction des neutrons et la ligne en tirets mixtes les simulations numériques par un modèle de transition d'échelles de type autocohérent. Le décrochement de l'expérience par rapport au modèle a été attribué à l'endommagement de la phase ferritique (flèches rouges sur la micrographie prise au microscope électronique à balayage). Collaboration avec l'Université AGH de Cracovie.